Vers la transition énergétique ?

Réunion de Saint Jean de Moirans – 22 mai 2017

Accueil par Mme Laurence Bethune, maire de St Jean de Moirans
Introduction et animation par Olivier Bouret

Patrick Cholat se présente et pose les enjeux : nécessité de sortir des énergies carbonées pour lutter contre le changement climatique mais aussi contre les pollutions et autres nuisances.
Deux projets TEPOS, portés par la communauté de communes de Saint Marcellin Vercors Isère et la communauté d’agglomération du Pays Voironnais, couvrent l’ensemble de la circonscription. D’ici 2050, il faudrait diviser par deux la consommation et multiplier par 10 les énergies renouvelables pour le territoire Voironnais-Chartreuse.

Intervention d’un conseiller en énergie, Jean Leroy
Dans les années 80, on consomme l’énergie sans se soucier des conséquences. Dès les années 90 émerge la problématique du changement climatique. Est lancée l’idée du facteur 4 : diviser par 4 nos consommations d’énergie. Le protocole de Kyoto propose de stabiliser nos consommations à leur niveau de 1990.

L’Union européenne fixe une réduction de 20 % d’émissions en 2020 et de 50 % en 2030 (par rapport à???), une division par 2 de la consommation d’énergie et porte à 50 % la part des énergies renouvelables.

Ces deux derniers objectifs sont repris dans la loi de transition énergétique promulguée à l’été 2015. Ceci implique une forte volonté de tous les acteurs publics et privés et dans tous les domaines.

Intervention d’un artisan en bâtiment, Laurent Marmonnier
Dans les années 1960 on construisait des maisons consommant 400 Kwh/m²/an (2 fois plus qu’au 19e siècle !). Actuellement en rénovation on atteint 80 Kmh/m²/an et dans le neuf 50 !
Ceci nécessite une très bonne coopération entre artisans et corps d’état. La rénovation thermique c’est aussi l’occasion d’utiliser des matériaux sains, d’innover dans de nouveaux matériaux, de créer des emplois…

Intervention de Buxia énergie, Gilles Fanget
L’impulsion pour la création en 2015 de cette société à gouvernance coopérative (ESS) a été donnée par la municipalité de La Buisse.
Le choix a été fait de projets photovoltaïques démonstratifs et pédagogiques (toits publics, sur les écoles, au centre du village). Deux toits sont en fonctionnement et d’autres projets à l’étude dans des communes du Pays Voironnais.
C’est un exemple d’initiatives citoyennes, la coopérative reste ouverte à d’autres citoyens. Elle souhaite contribuer à TEPOSCV. Buxia a créée des emplois locaux.

Interventions dans la salle :

  • Ne pas oublier l’hydrogène, beaucoup plus développé en Allemagne ou au Danemark qu’en France.
  • Nécessité de l’implication des citoyens (ne pas tout attendre d’un homme providentiel qui ne peut que décevoir). Les énergies renouvelables sont une formidable opportunité pour une démocratie participative et active.
  • Le futur Leclerc de Moirans sera une passoire thermique.
  • L’internat du lycée Ferdinand Buisson est le seul de la Région à être à énergie positive.
  • La Maison du département à Voiron est le 1er bâtiment en Europe à ossature bois d’une telle hauteur.
  • Les allers-retours des expériences des citoyens et des pouvoirs publics sont très fructueux.
  • Nécessité de travailler sur les filières bois.

Le nucléaire (Michèle Bonneton) : nous avons un problème en France car l’électricité est d’origine nucléaire à 75 % environ et les centrales sont en majorité proche de leur « fin de vie » (40 ans). Il va falloir les consolider (coût estimé par la Cour des comptes : 100 milliards) ou les fermer.
EDF est déjà très endettée (50 milliards), le projet de construction de l’EPR de Hinkley Point en Angleterre est très hasardeux. Or le coût du Kwh de l’éolien terrestre est inférieur à celui produit par le nucléaire, le coût du photovoltaïque s’en rapproche de plus en plus…

Nos propositions :

  • objectifs dans toutes les politiques : lutter contre le changement climatique par la transition énergétique.
  • créer un million d’emplois.
  • non au gaz de schiste.
  • structurer les filières bois.
  • pour une fiscalité plus verte, plus juste et plus sociale.
  • aider à la rénovation thermique des bâtiments
  • 50 % d’énergie renouvelables en 2025 dans la production électrique, 100 % en 2050